emménager

L’assurance habitation pour les propriétaires de multiples propriétés : ce qu’il faut savoir

Mieux comprendre l'assurance habitation pour les propriétaires.

L’assurance habitation est un sujet important à considérer lorsque l’on est propriétaire. Cette couverture vise en effet à protéger tant le bien immobilier que le mobilier dont il est équipé. Mais est-elle obligatoire pour une résidence principale ? Et pour un logement mis en location ? Pour les propriétaires de plusieurs biens immobiliers, voici les informations clés à savoir sur ce sujet.

Propriétaires occupants et non occupants : quelles différences ?

  • Vous êtes propriétaire occupant si vous vivez à l’année dans votre logement qui vous appartient. Celui-ci doit avoir une valeur résidentielle.
  • A contrario, vous êtes considéré comme propriétaire non occupant si vous possédez un bien mais que vous n’y vivez pas. Il peut s’agir par exemple d’un appartement que vous mettez en location à quelqu’un. Vous avez dans ce cas un statut de bailleur.

Propriétaires occupants et non occupants : quelles sont les règles ?

L’assurance habitation pour les propriétaires occupants

En France, légalement, si vous êtes propriétaire occupant, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à une assurance habitation pour votre résidence principale. Ce qui veut dire que l’on peut soit s’en passer, soit jouer la carte de la prudence en choisissant des garanties tout-en-un pour son nid douillet. A noter que celle-ci inclus généralement une garantie responsabilité civile (RC), bien pratique en cas de sinistre impactant des personnes tierces. Car si vous avez fait le choix de ne pas vous assurer, vous devrez assumer la responsabilité de tous les dommages. Que le préjudice ne vous concerne que vous, ou autrui.

Et si vous êtes en copropriété ?

Dans ce cas-là, les règles sont différentes. Et oui ! Si votre logement se situe dans une copropriété, la souscription d’une assurance habitation est obligatoire. Et ce que vous soyez copropriétaire de votre résidence principale, mais aussi d’un bien locatif. Lorsqu’un sinistre survient dans les parties communes, la responsabilité des dommages peut incomber à la copropriété. Lorsqu’il a lieu dans une partie privative, c’est différent.

L’assurance habitation pour les propriétaires bailleurs

Si vous êtes propriétaire d’un bien que vous mettez en location, vous n’êtes pas dans l’obligation de souscrire à une assurance habitation. Vous pouvez vous contenter d’une garantie responsabilité civile. Par contre, vous devez vous assurer que le locataire a, quant à lui, bien souscrit à une assurance habitation. Il devra vous faire parvenir une attestation chaque année. Auquel cas, vous pouvez rompre le bail de location ou souscrire à une assurance habitation au nom du locataire. Une majoration allant jusqu’à 10% du tarif de l’assurance habitation est autorisée.

Pour quelle couverture opter lorsque l’on est propriétaire de plusieurs biens immobiliers ?

Puisque les biens immobiliers sont généralement considérés comme des investissements, mieux vaut opter pour la carte de la sécurité. Dans ce cas-là, vous pouvez opter pour l’assurance multirisque habitation qui ouvre une couverture plus large : garanties en cas d’incendie, de dégâts des eaux, de catastrophes naturelles, de vol… (plus d’information ici). Avant de faire votre choix définit, pensez à étudier les différentes offres disponibles sur le marché et demander plusieurs devis. Les écarts de tarifs sont parfois importants d’un organisme à un autre.

author-avatar

About Angélina

Créative, intuitive et bienveillante, Angélina Herbert aime inspirer et susciter des émotions. Elle partage sa passion pour la décoration, ses projets et ses voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *